Comment fonctionnent...

Aller en bas

Comment fonctionnent... Empty Comment fonctionnent...

Message  JEFF le Sam 28 Nov - 12:10

AEG, AEP, GBB…
Comment fonctionnent nos répliques ?



Quelles soient électriques ou à gaz, nos répliques d’airsoft utilisent toutes le même principe de base pour propulser la bille hors du canon : l’air (ou tout autre gaz) comprimé. Mais qui a-t-il dans le ventre de nos sarbacanes modernes ?..



Pour propulser nos billes, toutes les répliques d’airsoft utilisent donc de l’air comprimé. Mais pour obtenir et mettre en œuvre cet air comprimé, différentes méthodes peuvent être mises en œuvre ! Deux familles principales cohabitent : l’utilisation d’un air comprimé préalablement stocké dans un réservoir d’un côté ; la compression de l’air ambiant par un piston mu par un ressort de l’autre.



De petits réservoirs de gaz



Les premières répliques [censored]çues par les japonais utilisaient toutes une réserve d’air comprimé, stockée dans d’encombrantes bouteilles extérieures. Ce principe, revu et amélioré, perdure de nos jours dans les répliques d’armes de poing à culasse mobile (GBB), dans quelques fusils de sniper et quelques beaux projets de répliques d’armes d’épaules (comme le M4 de M. Tanio Koba). Le gaz est stocké sous forme liquide, exactement comme dans un briquet, dans un petit réservoir trouvant place dans le chargeur du pistolet (dans le barillet des revolvers chez Tanaka) ou le chargeur des « snipe, » juste à côté des billes. Ce gaz (du propane souvent additionné d’huile de silicone) présente deux grands avantages : il est très souple d’emploi et son réservoir peut prendre n’importe quelle forme ; mais aussi deux inconvénients : il ne se détend plus correctement aux basses températures et il est hautement inflammable. D’autres GBB (gaz blow back) et pistolets à culasse fixe utilisent quant à eux du CO2 enfermé dans des sparklets. L’encombrement du réservoir est supérieur, incompatible avec certains modèles, mais le CO2 comprimé reste utilisable en hiver et offre une réserve de tir supérieure ! A vous de choisir en fonction de vos goûts de la période de l’année.



La fée électricité



Seconde famille de répliques : celles utilisant un piston et un ressort pour comprimer l’air ambiant. L’action peut être manuelle : cas des « spring » et des « bolt » dont il faut réarmer la culasse à la main à chaque fois, ou électrique : cas de nos AEG (automatic electric gun) et de nos AEP (automatic electric pistol).

Les « spring, » très simples, ne coûtent pratiquement rien à produire… Ils constituent donc souvent le tout premier achat des airsofteurs débutants en matière de pistolet ! Les « bolt » sont des carabines dont la culasse, à armement manuel, renferme piston et ressort.

Généraleme nt mis en œuvre dans les répliques de tireur d’élite, ce mode de fonctionnement garantie une disponibilité immédiate de votre fusil (pas de batterie à recharger, pas de gaz à acheter…) et offre un résultat constant quelque soit la température ambiante.

Les AEG et AEP (mis au point par la firme Tokyo Marui) utilisent pour leur part un moteur électrique (généralement situé dans la poignée) et une cascade de pignons (enfermés dans la gearbox) pour réarmer le piston et comprimer son ressort. Leur batterie vient se loger dans la crosse ou dans le garde-main, selon les modèles de répliques… voir dans la partie supérieure du boitier de culasse (AK 47). Avantage : à condition d’avoir songé à recharger la batterie, vous disposez d’une énergie à volonté, capable d’assurer une cadence de tir soutenue (généralement de 15 à 25 bbs à la seconde). Inconvénient : plus il y a de mécanique, plus on multiplie les sources possibles de problème…


Source: WarSoft
JEFF
JEFF
Admin

Messages : 1406
Date d'inscription : 24/11/2009
Age : 44
Localisation : Alès

Voir le profil de l'utilisateur https://teamairsoftspqr.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum